mardi 6 décembre 2011

Andy Warhol & le Pop art (Lise Vandini)

Nous allons aborder dans une première partie le cas d'Andy Warhol, artiste symbolique du pop art américain, avec un nombre important d'œuvres à son actif. Puis nous nous intéresserons plus largement au pop art.

Andy Warhol, né en 1928, a réalisé plus de 1000 portraits entre 1962 et 1987. Il transforme donc les gens en icônes, que se soit des inconnus ou des célébrités telles que Jimmy Carter, Clint Eastwood, Silvester Stallone, Aretha Franklin, Yves St-Laurent ou encore lui-même.
Il est considéré comme portraitiste, puisqu'on lui passe des commandes, il considère donc son œuvre comme un produit et donc il se considèrerait lui-même comme une "machine" ; l'art est son commerce.
Certains le considère comme une machine car il utilise toujours le même processus ; il prend une photo du modèle, en black & right au polaroid, les portraits sont en gros plans ; puis il traite la photo par différentes techniques ; par exemple il dilue ou surligne les traits, il matifie ou rend brillante la photo, etc...
Le 3 juin 1968, il subira une tentative d'assassinat mais s'en sortira de justesse et décèdera en 1987 à l'âge de 58 ans.

Le pop art est un mouvement artistique, qui apparaît au milieu des années 50 en Grande-Bretagne et vers la fin des années 50 aux USA. Le pop art tire ses sources d'inspirations dans la culture populaire comme les BD, la publicité, et surtout par la reproduction de symboles. Il est considéré par certains comme la continuation de l'art abstrait et du dadaïsme même s'il n'utilise plus les intentions archaïques du Dada. Ce flux artistique a un but très précis, il vise a émettre un questionnement sur la consommation de masse ; l'art est donc ici présenter comme un vulgaire produit de consommation qui serait donc éphémère, jetable, accessible à n'importe qui et bon marché.

Nous avons pu remarquer que certains artistes ont marqué ce mouvement tels que Roy Liechtenstein, Richard Hamilton, Robert Indiana ou comme vu précédemment Andy Warhol.