vendredi 11 novembre 2011

La mode des années folles

L'univers des années folles m'a toujours attiré, et encore plus la façon dont les femmes étaient habillées à l'époque.

J'ai décidé de traiter de l'influence qu'à eu la danse dans la mode des années 20. Je vais donc étudier cela en m'intéressant à 2 femmes très importantes : Louise Brooks et Joséphine Baker.

Dans un premier temps, il faut replacer cette période dans l'histoire. Nous sommes juste à l'après guerre, après que Coco Chanel ait révolutionné la mode en libérant la femme de certains codes, et en créant le concept jusqu'à lors inconnu ; celui de la garçonne. C'est donc tout naturellement que la mode des années 20 suivit ce mouvement en instaurant les cheveux courts chez la femme. Avec ou sans frange, lisse ou ondule, et accompagnée d'un maquillage très soutenu (lèvres rouge intense et yeux très noirs), la chevelure tient une place très importante à cette époque. Dès lors, on peut se questionner sur la provenance de cet engouement pour un style si prononcé. Il faut bien évidemment se tourner du côté des cabarets où les danseuses de revues arboraient fièrement ces lèvres pétillantes et ce regard sombre. Prenons l'exemple de Louise Brooks, véritable icône des années 20, danseuse de revue devenue star de cinéma, qui passe pour être la femme qui portait le mieux la coupe à la Jeanne d'Arc et les robes courtes de charleston. Pour rester dans le domaine de la danse, s'il y en a bien une qui a changé les choses c'est Joséphine Baker. A peine débarquée à Paris, elle révolutionna la tenue de scène en ajoutant une touche d'excentricité et de pétillant à celles-ci. A cette époque, rien ne choque, puisque les bourgeois, même les plus sages, fréquentent les boîtes de jazz ou autres lieux de musique et de danse. C'est alors qu'elle devint l'enfant chéri de la nation. Dès lors, la peau brune devint à la mode, ainsi que les aisselles rasées et les cheveux plaqués au blanc d'oeuf...

C'est parce qu'elles étaient au bon endroit au bon moment que ces femmes ont eu une telle influence sur les autres femmes. En effet, elles eurent un rôle important pour les autres, car ce sont des femmes comme celles-là qui influençaient la manière dont les autres s'habillaient, se coiffaient, se maquillaient, ou même, la manière dont elles menaient leur vie entière.


Référence : La mode au siècle des créateurs 1900-1999 Charlotte Seeling