lundi 24 octobre 2011

La végétation dans l'espace

Pour commencer je voulais me renseigner sur la place de la végétation dans l'espace, j'ai alors ouvert le livre intitulé Aménagement et végétation de Régine Ellen Wöhrle et Hans-Jörg Wöhrle collection Basics de cote 712 WOH, très intéressant dans son fond et attrayant dans sa forme, malgré le manque de couleur, l'écriture est bien lisible, schémas, photographies et tableaux illustrent ce document.

La quatrième de couverture nous explique déjà très bien le thème vers lequel je me suis dirigée : « La plante est un matériau vivant qui évolue au cours des saisons et des années. Les plantes peuvent être utilisées à différents niveaux du projet et pour agencer des espaces ». L'espace et les végétaux, plus précisément la mise en œuvre des végétaux pour moduler l'espace dans les jardins et paysages, ont toujours eu une importance hors du commun dans l'histoire de l'art des jardins. Ce livre nous donne plusieurs indications auxquelles on ne pense pas directement si l'on veut mettre des végétaux dans un espace, la fonction des végétaux par exemple. L'homme s'intéresse avant tout à la question de savoir si et comment les plantes ont des rôles économiques et techniques à remplir et de quelle manière leurs caractéristiques optiques (formes, couleurs, …) sont mises en valeur. Le rapport avec les proportions est aussi un autre exemple auquel il faut penser.

Ensuite, avoir des connaissances en matière botanique est très souhaitable lorsque l'on veut aménager des végétaux dans un espace, pour éviter par exemple qu'une plante comme la Renouée (Polygonum) qui peut très vite évincer d'autres plantes et envahir certaines zones d'un jardin.

De plus, il faut bien prendre en compte la place de l'observateur. « Il est important de connaître l'impact visuel produit par la forme d'un végétal en fonction de l'éloignement de l'observateur. »

En consultant ce document plus précisément, on se rend compte que ce livre est dirigé plus particulièrement vers les professionnels car il explique les nombreux points qu'il faut prendre en compte et cela peut paraître parfois démesuré en tant qu'élève (ex : la dynamique temporelle).

Pour conclure, l'aménagement paysager, qui repose sur l'élément végétal, est une forme d'expression artistique requérant peut-être plus que d'autres un dialogue intense avec le temps et l'espace.