vendredi 28 octobre 2011

La place du végétal dans la mode

Pour créer un lien avec la RA, je vais me pencher sur la question de végétal dans la mode et le textile. Il s'agira donc d'étudier si les structures et les motifs végétales ont été utilisés dans ce domaine.

Dans un premier temps, pour ce qui est du motif, nous pouvons remarquer qu'il est utilisé depuis le début du 18e siècle. En effet, nous le retrouvons beaucoup sur les robes de la bourgeoisie, qui tentant d'imiter Marie-Antoinette, s'approprie le motif floral... La plupart du temps, ces motifs sont surtout brodés, ou suggérés dans des sortes de « frou-frou ». On retrouve ce motif plusieurs années après, au tout début du 20e siècle, où les dessous mettent en avant dentelles et autres décorations florales, et sur des chaussures, qui sont brodées et incrustées de perles et de pierres afin de suggerer une abondance florale.

Pour ce qui est maintenant de la suggestion de la structure des végétaux, il faudra attendre la fin du 20e siècle. En effet, c'est à cette époque qu'Issey Miyake se fait connaître et donne un souffle nouveau à la mode. En créant un manteau graphique, il nous suggère une explosion de feuilles, ou lorsqu'il se penche sur le tricot, avec sa robe beige, où il nous suggère une nature étouffante, qui embrasse le corps. Pour rester du côté des japonais, Yohiji Yamamoto crée une robe avec 2 niveaux de volants qui nous rappelle fortement la forme et la structure d'une fleur. Après celle-là, il en crée une en bois, élément très important dans le végétal...

Tout cet univers floral et végétal me permet de dire que c'est un univers qui inspire pas mal la mode et le textile depuis plus de 3 siècle.


Référence : La mode (du 18ème au 20ème siècle), Kyoto Costume Institute