mercredi 2 avril 2008

Venise

Venise est en danger, son environnement naturel est menacé par différents acteurs. Pourquoi est-elle attaquée ?

Tout d’abord, Venise est polluée par les nombreuses industries telles que le port de Marghera et la centrale ENEL.
De nombreux canaux ont été creusés dont celui du pétrole (trop profond). Il permet la navigation des navires pétroliers.
Les industries chimiques et pétrochimiques se développent.

De grands chantiers de travaux publics et privés ont été mis en place pour permettre aux navires marchands et militaires d’entrer dans Venise.
Des canaux très profonds ont été creusés « les autoroutes aquatiques », pour pouvoir transporter les touristes en vedette et faire naviguer les pétroliers.
L’Autodenzo, l’érosion des murs, est due aux bateaux à hélices. Ceux-ci sont mis en place à cause de l’augmentation du trafic dans les canaux et pour répondre à la demande des nombreux touristes, pour la rapidité.
Des zones de pêche se développent avec des digues, la lagune perd de sa superficie.
Nous pouvons supposer qu’il est question d’augmenter les rendements, le commerce, produire plus.

L’aéroport Marco Polo a été mis en place pour le tourisme mais aussi car la société change, de nouveaux moyens de communication apparaissent, Venise s’adapte comme les autres villes (mais n’est pas une ville comme les autres).

C’est pourquoi, Venise doit faire face à une multiplication des acque alte et voit se détruire l’écosystème de sa lagune. Des solutions se développent comme le projet MOSE.

Sources :
-Courrier de l’UNESCO (article) Venise, la dernière utopie Septembre 2000

12 Septembre 2007
Julie Cotar