mardi 1 avril 2008

Tracey Emin

Qui est-elle ? Que fait-elle ?

Lors de la visite de la biennale d’art contemporain, des dessins et des toiles situées dans le pavillon britannique m’ont fait pensé à Egon SCHIELE que l’on a vu l’an passé pendant les cours de RCI. Ces dessins et toiles ont été exécutés par Tracey EMIN. J’aimerais en savoir plus sur elle, son travail et pourquoi pas ses sources d’inspiration.

Tracey EMIN est née à Londres en 1963. En 1993, elle expose pour la première fois ses œuvres à White Cube, une galerie de Londres. Elle est devenue membre à vie du Royal Academy.
Les sujets de ses œuvres parlent de Tracey EMIN elle-même :de sexe, d’alcool ou encore d’avortement… elle utilise divers moyens pour s’exprimer comme la vidéo, la photographie, le dessin, la peinture, la sculpture, la broderie, les néons, etc… Pour elle, le langage est important dans ses œuvres.
Elle réalise toujours ses œuvres en fonction du lieu d’exposition. A l’occasion de la biennale de Venise, elle a décidé d’en faire un espace clair et spacieux. Elle expose des sculptures en bois, des néons, des dessins et monotypes. Ces dessins et monotypes sont exécutés par des gestes vifs et expressifs. Ces tableaux sont des jeunes femmes représentées au milieu d’un fond blanc. Les corps sont dessinés par les contours comme le faisait Egon SCHIELE.

Son but est de choquer, provoquer le spectateur à partir de ses œuvres.

Art press n°335 juin 2007
http://www.britishcouncil-venice.org
think with the senses feel with the mind/participatingcountries vol II 7.038 THI

Le 26/09/2007
Virginie CHAUVET