mercredi 2 avril 2008

Henri Sauvage

décembre 2007
Bonnet Romuald

Après avoir vu un visuel de l'architecte Sauvage, qui me semble très proche du mouvement futuriste, je me demande quels importances ces travaux ont eux pendant la période d'art nouveaux.
Ayant une première opinion sur le fait que cet architecte soi tès peu connu, je commence ma recherche par la définition, ou du moins, la petite biographie présente dans le dictionnaire des noms propres (le petit robert). C'est un architecte français qui est né à Rouens en 1973 et est mort à Paris en 1932. Ce fut un homme adepte de l'art nouveau qui évolua rapidement vers le fonctionnalisme et préconisa l'emploi d'éléments préfabriqués. Sa meilleur réalisation est l'immeuble 26 rue Vavin à paris en 1912. Il construisit également à Nantes « les grand magasin Deores », avec une façade de verre monobloc (également réalisé pour l'école du bauhaus par Gropius en 1919). Le fonctionnalisme m'interpelle, je recherche donc des documents en relation sur bcdi. Trois cotes m'intéressent, une qui finalement semblait trop éloignée du sujet une autre absente et la dernière qui vient confirmer l'importance dans l'évolution de l'art nouveau : l'art décoratif.
Une phrase le montre, en définissant un travail abouti de Henri Sauvage, dans le document « journal de l'art déco » édité par Skila. Cette phrase est « Magasins de la rue de Provence, en 1913, ces box-windows en arc la délicate ferronerie de ses balcon sur le versant « détendu » le l'art déco. »
Donc son importance, ou du moins celle de ses travaux dans l'art déco est confirmée.
Maintenant, a-t-il eu une influence quelconque dans le futurisme ? Un élément à ce sujet dans la petite biographie de cet architecte, vient m'aider. C'est « novateur et utopiste ». je me doute donc que son influence dans le futurisme se fait dans l'avant-gardisme de ses projets, comme le projet d'imeuble en front de Seine (1928). D'ailleurs, étrangement, je me souvient d'une recherche antérieur sur un auteur présenté à la biennale de Venise (2007) : par Ilya et Emilia kasabov avec le projet Utopian city nommé « Manas ».
j'en vient donc à la conclusion où Henri Sauvage serait, parmi tant d'autres, noyé dans une époque charnière.

"petit robert (nom propre)"
"le journal d'art déco" SKIRA
"le classeur regroupant toute les recherchents de tp d'atc"