mercredi 2 avril 2008

When form follows fonction

Lucile Masson

Hans gugelot et Dieter Rams font la renommée de l'école d'Ulm. Ils posent la question du design fonctionnel. J'aimerais approfondir mes connaissances sur ce mouvement «révolutionnaire», mieux comprendre cette évolution du design dans son contexte, des conséquences sur le futur.
La recherche s'effectue dans la langue de Shakespeare, la traduire m'étant «interdit» sur internet.

Dieter Rams*

« Good design is innovative
Good design makes a product useful
Good design is aesthetic
Good design helps us to understand a product
Good design is onobtrusive
Good design is honest
Good design is durable
Good design is consequent to the last detail
Good design is concerned with the environment
Good design is as little design as possible
Back to purity , back to simplicity » Rams

Le design de Rams repose sur de nombreux tests, sur les nouvelles technologies, sur la cohérence, sur la simplicité et sur ces 12 principes*

Hans Gugelot

Il éprouve une antipathie envers le concept de style. Le design est une question morale avant une question, de beauté, c'est une question d'attitude. La connaissance des sciences et des technologies servent comme base pour son travail de design. Il créait des objets «invisibles», voire «miniatures».

Dieter Rams et Hans Gugelot prennent la tête de la division design chez Braun, qui prend alors des formes géométriques et réduit sa palette (blanc, noir, gris). Hans Gugelor disait:«Good design should not be merely a means to boosting sales but was rather a cultural necessity.»



Leur travail est repris par les designers de Apple. Leur concept «form follows fonction» me fait penser au travail de Starck. Les créations des deux designers de Braun sont toujours vivantes et d'actualité.

Références: www.designboom.com/portrait/gugelot.html
www.designmuseum.org/design/dieter-rams


02/04/2008