dimanche 6 avril 2008

Enquête documentaire autour de la Renaissance,

Hans Holbein parvient à une création aussi achevée que son portrait de "George Gizze" en 1532 pour plusieurs raisons:
En effet il réalisa énormément de portraits puisque dès ses 18 ans il réalise de nombreux portraits d'humanistes de l'époque.
Puis il fût hébergé par Thomas More pendant deux ans. Ce dernier étant un homme politique et humaniste Anglais, Hans apprend beaucoup sur la société à ses côtés. Il lui fait rencontrer beaucoup de gens tels que Dürer avec lesquels il s'engage dans des combats réformateurs, puisqu'à l'époque la réforme religieuse remet en cause les fondements de la culture Européenne.

Il y a également un débat théorique à cette époque qui oppose les artistes autour de la question de savoir quel art, de la sculpture, de la peinture, de la poésie ou de la musique est supérieur aux autres. Ce qui amena Holbein à faire se heurter les espaces, l'illusion et la peinture. C'est-à-dire qu'il traite la tableau comme une sculpture, qui peut être admirée de plusieurs points de vue.

Il reçoit ensuite des commandes pour des commanditaires très variés passant par des évêques, riches marchands, banquiers... Et c'est alors que Thomas More, étant son protecteur, lui apporte une certaine renommé, qu'il acquiert donc grâce à ses nombreux portraits.
Il entre alors au service du Roi Henri VIII.
En effet depuis peu les grands Bourgeois, les personnalités politiques et humanistes se font faire leurs portraits, ce qui auparavant, était un privilège surtout réservé à la classe aristocratique.

Sa grande expérience et ses nombreuses rencontres expliquent donc que ses meilleures oeuvres soient ses portraits, qu'il effectua pour la plupart suite à des commandes.



Sources: L'oeil 550
Beaux-arts magazine 162
"Maître du dessin", dictionnaire
"Histoire de l'Art", Ernst Gombrich
"Histoire Universelle de l'Art, Renaissance et maniérisme", Larousse


Sage Justine