dimanche 27 janvier 2008

Raymond Depardon

Le 14 novembre 2007
Par Coralie Mariette

Raymond Depardon, originaire de Villefranche sur Saone est fils de parents cultivateurs et a un frère plus âgé que lui.
Il lui a été demandé de réaliser un film sur sa vie et sa carrière. La réussite de ce film est dans la réalisation en 2 plans avec d’une part une vision sur ses œuvres et d’autre part, son visage à peine éclairé. Cette réalisation est commentée avec beaucoup de sensibilité et touche le spectateur.

Raymond est vite passionné par la photographie. Dès son plus jeune âge il y voit un grand intérêt. Vers l’âge de 10-12 ans, il installera un laboratoire photographique dans son grenier. Il aimait se réfugier dans le grenier car étant un enfant assez sauvage, il n’aimait pas voir beaucoup de gens.
Un jour, ses parents lui ont offert son premier appareil. Ses sujets seront son chien, un chat, des animaux de ses parents et mêmes des chaussures.
Il éprouvera aussi le désir de faire du cinéma. Il s’achètera une camera et réalisera des plans séquences mais ses voisins et sa famille vont le dissuader de s’orienter vers le cinema en lui disant qu’il fallait qu’il ait fait beaucoup d’études.
Raymond Depardon décrit son histoire avec un vocabulaire très simple ainsi qu’en faisant des phrases courtes. Son timbre de voix est calme, posé. On ressent le plaisir à nous montrer son histoire. Lorsqu’il parle de son enfance avec ses parents on peut comprendre sa déception légère mais présente, que ce temps soit terminé.
Quand il évoque ses deux passions ; c'est-à-dire la photographie et le cinéma, on ressent son enthousiasme, sa joie, le plaisir que ça pouvait lui procurer. J’ai trouvé qu’il parlait avec une certaine fierté, satisfaction de sa vie.
Parfois, on peut sentir quelques hésitations du fait qu’il n’a pas l’habitude de s’exprimer devant une caméra.



L’autre partie attrayante du film est la manière dont il est réalisé. On voit à la fois le sujet et la fabrication.
Le système est double. Il y a deux caméras ; une dirigées vers ses travaux, ses œuvres et une deuxième sur son visage simplement éclairé d’une lampe.
Il fait défiler les photos et vient apporter des commentaires et parfois des détails en nous les montrant avec son doigt. Ce qui fait que ses réflexions sont plus justes et précises. Les moments où l’on voit les plans entre lui et ses œuvres sont modérés.quand il donne des informations (brèves) sur ses photos, on voit le plan des photos alors que s’il nous raconte une expérience, le plan est focalisé sur lui.
Ayant réalisé des photographies et des séquences de films, on peut contempler quelques-uns de ses clichés et des passages de ses réalisations cinématographiques. Ce qui est bien c’est d’avoir les sujets sur lesquels il parle.


Ce film retraçant sa vie et son parcours est sensible et simple de par sa mise en œuvre et par l’attitude modeste et sincère adoptée par Raymond Depardon.
Le film est facilement compréhensible clair et précis tout comme la technique de réalisation est simple et efficace.