samedi 5 janvier 2008

Starck

par Lucile Masson
le 5 décembre 2007


Dans le monde du design, STARCK semble omniprésent et omnipotent;Mais quel personnage peut bien se cacher derrière son nom et quel vision a-t-il du design?

''Vous voulez parler de design ? Je déteste ça ! Vous pouvez repartir chez vous.'' Starck

-Parlons de ta jeunesse alors?-
''Je suis né sous la table à dessin de mon père.Etant jeune, j'avais un probléme d'invisibilité.J'ai vu le film''l'homme invisible'', un être que l'on ne peut apercevoir que lorsqu'il porte ses bandelettes et j'ai ensuite acquis le seul héritage possible, l'obligation de création.Je crée des choses, dont je m'entoure, et qui me permette d'exister.Quand j'arréterais de produire je disparaitrai.''

-Avec toi il vaut mieux éviter d'utiliser le mot ''design''?-
''Le mot design n'existe pas, ça signifie dessin en anglais, c'est libre de toute interprétation. Certains pensent que c'est faire du beau pour mieux vendre; comme le grand designer Raymond Loewy.C'est juste. Ou bien, comme moi, pensent que c un peu plus complexe:un travail de semiologue utilisant un outil didactique pour essayer d'améliorer la vie des gens et, donc, leur qualité de pensé''

-Mais,concrétment, c'est quoi ton métier?-
''La seule réalité d'un métier comme le mien:être la femme de ménage du subconscient des gens, et le professeur de leur connaissance des signes émis par tout ce qui les entoure. Autrement dit, en moins complexe,le design ne m'intéresse pas.Parce que lorsque l'on parle de design on parle de l'objet. Moi,une chaise, ça m'emmerde.Même les miennes. Une chaise pour un chaise, une lampe pour une lampe, c'est sans interêt.La matière pour la matière,non.La seule chose intéressante:qu'est- ce que ça va apporter à l'humain qui va s'en servir?''

-Que reproches-tu au design?-
''Aprés 1945,avec la colonisation américaine, on perd notre identité.La connaissance symbolique se reporte sur le vêtement. A partir de 1973, avec la spychose de l'insécurité, apparaît le cocooning:les gens restent un peu plus chez eux.Et là, ils se rendent compte qu'ils sont nus.Ils sont incapables de transmettre un message par leur habitat.Par aspiration arrive alors cette mode du design et de l'architecture.Engouement fou des médias.Les gens sont étourdis par tant des nouveautés.Cela finit toujours par des excés:le produit n'est plus fait que pour les médias, la finalité est complétement oublié, l'usage avec.''

''Le rôle du designer est d'apporter le bonheur.L'urgence par, tous les moyens,pour tous le monde,est de se battre contre le fait qu'une espèce disparait:l'amour.''


-L'amour doit-il être beau?-
''Le beau est pour l'instant un concept obsoléte,qui ne répond pas à l'urgence que connait la société d'aujourd'hui, où la barbarie à recommencer à poindre son nez.Il appartient au culturel,à l'idée de goût,de ''j'aime''ou''j'aime pas'';''j'aime plus'';''j'adore mais je vais le jeter''. Il faut remplacer aujourd'hui l'outil esthétique par l'outil sémantique, ce qui améne à remplacer le beau par le bon. Un bon qualificatif, pour la personne et son épanouissement;le progrés est un romantisme, on doit s'en servir pour envoyer des signes d'amitié.''

-C'est quoi ton but?-
''Atteindre la gravité avec le maximum de légèreté pour toujours rester élégant.''
''Que va-t-on apporter comme bonheur à la personne qui va utiliser, et cela par des moyens de plus en plus immatériels.''



-STARCK est un personnage très célèbre qui n'est cependant pas un névrosé imbus de sa personne. Il a son idée du design et il s'y tient.-

Interview fictif par Masson Lucile basé sur celui de Pierre Doze en 1996.

Référence:le monde/la paix selon starck
extrait d'une conversation en avril 1996 avec Pierre Doze,tiré de STARCK,aux éditions Taschen.