samedi 5 janvier 2008

El Anatsui

Culturellement résonnant et visuellement somptueux : El Anatsui

par Lucile Masson
le 25 septembre 2007


El Anatsui expose à la biennale de Venise des ''drapés'' fait de capsules métalliques; j'ai retrouvé un de ces travaux sur la façade du palais Fortuny.Je m'interroge sur la motivation de cette artiste.


El Anatsui est né au Ghana (Nigéria) en 1944.

Quand les distilleries locales au Nigéria recyclent les bouteilles, les capsules sont détruites dans le processus. En récupérant ce matériel et en le cousant laborieusement, le processus de transformation d'El Anatsui a l'intention de déstabiliser le stréréotype du métal. Il souhaite qu'il devienne un médium rigide et pourtant en faire une matière molle, flexible presque sensuelle capable d'atteindre des dimensions immenses et à être adaptable à des espaces spécifiques.
En plus de l'impact visuel, ces ''tissus'' sont un rappel à l'histoire de l'Afrique. En effet les capsules d'alcool rappellent l'esclavage des Noirs qui en extrayer les matières premières.
El Anatsui est un sculpteur des inquiétudes sociales, politiques et historiques.

''El Anatsui sait exporter son héritage[...] commente ses oeuvres avec humour ou ironie[...]exploration de l'histoire africaine.''

_ oeuvres exposé à la biennale: Dusasa I et II
(théme: détritus)

Références: listes des publications de presse: http://www.elanatsui.com/press/publications/index.htm

http://www.octobergallery.co.uk/newsletters/el-anatsui-ny/

http://www.elanatsui.com