vendredi 4 janvier 2008

L'art et la politique

Masson Lucile
24 octobre 2007

Le mouvement artistique contructiviste a accompagné la révélation russe dans les années vingt. Dans quels pays et sous quelle formes, d'autres artistes ont-ils été mélés aux enjeux politiques?


''Quand l'art devient un enjeu politique, idéologique et économique,il est la vitrine de la société.''


L'art et les dictatures:

''L'art national'', l'art autorisé à faire ce que la politique lui ordonne. C'est lui-même qui défend le culte du martyr en Iran, des hommes morts aux combats,de la honte des hommes qui ont préféré la vie à la mort.Entre les artistes de la révolution et le peuple qui les écoutent, subsiste encore les fantômes de rêve et de symbôle bien loin de la réalité.

''L'art est de nature hypnotique, c'est la plus grande force politique qui existe.'' Le Corbusier

En général, les dictateurs n'ont pas laissé de liberté à l'art. Dans ce domaine ''rien ne doit être laissé au hasard, mais contraint et planifié''car''l'art est une arme plus puissante que les fusils et les canons''. Mussolini,Hitler,Staline,Mao,Castro et autre Saddam,tous on régit la politique dans cet art de ''mauvais'' goût.
Cependant des artistes libres se sont intéressés à la politique.

En espagne:

-Francisco GOYA: ''Le tre de mayo''
Cette peinture représente des soldats français éxécutant les prisonniers espagnols faisant suite a à la révolte du 2 mai 1808. GOYA souhaite rendre hommage aux révoltés et monter l'horreur de la violence aveugle.
-Pablo PICASSO: ''Guernica''
Inspiré du bombardement de la ville de Guernica le 26 avril 1937, cette toile exprime la révolte de Picasso face à cette attentat.[elle fut commandée par les Républicains pour le pavillon espagnol de l'exposition universelle à Paris]

En France:

-DADA
S'attaquant au rationnalisme et aux valeurs du XIXe siécle, reflet d'une culture bourgeoise qui conduisit au carnage de la première guerre mondiale; DADA prône le principe de contradiction, le paradoxe et le non-sens.Il exprime son cri de révolte par des oeuvres d'art (ready made) même s'il se nomme ''anti-art''.
- HERGE,qui grâce à son journaliste Tintin, qu'il fait voyager à travers le monde, se permet une critique des sociétés.''Tintin au pays des soviets'' est accusé d'antisémitisme en ce qu'il critique tout de façon plus ou moins subtile.Etrange mise en jambe d'Hergé en 1930 qui publié là son premier Tintin (il en suivra 22 autres), on ne lui en veut donc pas tant que cela!

En Amérique:

-Stanley KUBRICK s'attaque à l'histoire d'un acte politique: la guerre.Dans son film''Path of glory''(''Les sentiers de la gloire''), il revient sur certains épisodes de la première guerre mondiale.Il en dresse un tableau noir qui est toujours très contreversé.

L'art et la politique semble, dans beaucoup de pays, former un couple ''explosif''.

Références: http://www.ac-nancy-metz.fr
http://www.centrepompidou.fr
Beaux-arts 232