mardi 29 janvier 2008

José Luis Guerìn

Dans le pavillon espagnol, à la biénale de Venise, il y avait une exposition qui s'appelait "les femmes que nous ne connaissons pas" .c'etait une pièce sombre,sur les murs de laquelle étaient projetées des images, des cours-métrages,des photographies de femmes prisent a la volé.en sortant je me sius attardée sur un livre "PARAISO FRAGMENTO-PARADISO SPEZZATO" et mon attention s'est porté sur des photos de José Luis Guerìn.C'est pourquoi j'ai décidé de diriger mes recherches sur sa vie et son oeuvre.

Luis Guerìn est né à Barcelone .On trouve très peu d'information dans les articles le concernant, sur sa vie privé.

Je vais donc vous parler de sa filmographie:
  • En 1983 il fait son premier long métrage "Los motivos de Berta", qui reçu un prix spécial au forum de Berlin
  • En 1988, il réalise un épisode espagnol du film à sketch "city life" aux côtés de Reichenbach, Kiesslowski, Agresti, Tan, Sen...(qui sont cinéaste, écrivain, réalisateur, économiste...).Celui-ci est primé aux festivals de Berlin, Rotterdam et Montréal.
  • En 1990 "Innisfree" raconte l'histoire d'un petit village Irlandais bouleversé en 1951 de John Ford
  • En 1997 il présente "tren de sombras''(le spectre de Thuit) lors de la quinzaine des réalisateurs à Cannes.Ce film est un hommage silencieux aux origines du cinéma dans lequel il raconte la disparition d'un photographe dans les années 20.

bibliograpie:

-cahier du cinéma n°510

le 25 septembre par Lucille Soulet