mercredi 14 novembre 2007

valie export: une artiste provocatrice.

par Etienne Tetedoie

Lors de la bienale de Venise, Valie Export à présenté un travail vidéo montrant l'intérieur de la gorge lorsque l'on parle. Cette vidéo m'est apparut très glauque. J'ai donc envie de voir si cette artiste est toujours aussi morbide dans l'ensemble de son oeuvre.

Valie Export est née en 1940 à Vienne. Son vrai nom est Waltraud Lekner et c'est en 1967 qu'elle décide de changer d'identiter.

Petit récapitulatif de son parcours :
1955/1958 : elle réalise ses premiers autoportraits à l'école des arts et métiers de Linz.
1960/1964 : elle étudie au haut laboratoire expérimentale pour l'industrie du textile.
1965 : elle commence à travailler pour l'industrie du cinéma et réalise ces premières oeuvres.

Valie Export est une artiste très particulière, son œuvre sera d'ailleurs largement diffusée en Autriche, Allemagne et Etats-Unis, mais elle n'aura pas connut le succès en Europe du Sud.

C'est une artiste qui va se mesurer au homme à travers des performances audacieuses, ambigües et très provocatrices. En effet, elle se sert de son corps comme une arme, il devient l'élément majeur de ces œuvres. Et cette femme qui fait cavalier seul dans un monde de domination masculine va m'être l'accent sur la provocation, l'atrocité et parfois la cruauté pour s'imposer.

Et oui, les thèmes de ces œuvres sont vraiment très particuliers :
  • on la voit promener un homme en laisse.
  • traverser une salle de cinéma fusil à la main et vétue d'un jean découpé laissant apparaitre son pubis .
  • en plein Munich elle déambule invitant les passants à lui palper les seins.

Mais pour conclure et montrer le ton atroce de ces œuvres, on peut citer l'un de ces dessins qui montre un intérieur bourgeois avec la mère pendu au plafond, l'adolescent suicidant son sexe au tuyau a gaz et l'enfant écartelé sur le piano.
Choquant, atroce, tout simplement horrible.

Sources :
  • www.artnet.com
  • www.kunstimark.com
  • www.photophiles.com
  • fr.wijipédia.org/valie-export
  • beaux art magazine n°234