samedi 17 novembre 2007

L'achitecture utopique

par Antoine Pateau
Le 24 octobre 2007

J'ai découvert en ATC les travaux du début du XX° siècle de l'architecte Sant'Elia.
Est-ce que d'autres artistes, comme lui, ont imaginé des bâtiments futuristes ?


Voici pour commencer quelques noms de créateurs qui ont réalisé des édifices utopiques :
  • Le réalisateur Fritz Lang, dans son film "Métropolis" (1927).
  • Virgilio Marchi, "Ville futuriste" (1919).
  • André Masson, "l'architecture de la ville d'Ur" (1939).
  • Les studios Disney, avec la réalisation des châteaux de "Blanche Neige et les sept nains", de "La belle au bois dormant" ou de "Cendrillon" (1937-1959).
J'ai commencé à m'intéresser en particulier à Antonio Sant'Elia, pour savoir quelles étaient les démarches de ses créations. On dit de lui qu'il a su contribuer à l'élaboration des mythes futuristes. Il exposa ses croquis de "Ville nouvelle" où il montra Une gare aéroferroviaire et des centrales électriques, puis publia son manifeste de "l'architecture futuriste en 1914". Ses bâtiments, ou plutôt ses croquis de bâtiments, car ils ne furent jamais réalisés, avaient une volonté de dynamisme qui se rattachaient aux "techniques divisionistes" de Balla ou de Boccioni.

Mario Chattione, ami de Sant'Elia, faisait partie comme lui du groupe "Nuove Tendenze", et a participé à la réalisation de la "Ville nouvelle", avec des croquis comme "architecture pour une métropole moderne" (1914), mais en quantité moindre. Cependant, c'est à Chattione que l'on a attribué l'origine de l'intérêt pour le futurisme.

Vladimir Tatline a également exercé un travail sur la dynamique des formes, dans sa maquette d'édifice pour la III° internationale en 1919, créant ainsi un mouvement d'avant garde russe.

Références :
  • "Histoire de l'architecture du XX° siècle", aux éditions Könemann, de Jürgen Tietz.
  • lesmemoires.free.fr