mercredi 21 novembre 2007

RAYMOND DEPARDON , reporter-photos.

Deborde Angéline
le 24 octobre 2007

Depardon est un homme à deux grandes facettes .

La première partie de sa vie il a été reporter-photos et a fait un très grand nombre de voyages en se déplaçant sur les fractures du monde réel comme les catastrophes naturelles , les désastres de la guerre, les migrations de réfugiés, les compétitions sportives...Il fut portraitisé comme un homme universaliste , libre et assoiffé de vérité mais pour lui l'important est : "les événements se sont d'abord les Hommes". Une preuve réelle de sa sincérité et de son engagement dans cette citation est le fait que, par exemple , pour reporters sans frontières il a fait un album photos où il a renoncé à tous droits d'auteur pour défendre la cause de la liberté de la presse dans le monde.
Ses travaux photographiques sont basés sur l'éphémère de l'action et la spontaneïté.Il le fait ressortir grâce à des flous/nets, des jeux d'échelles entre premier et second plan ainsi que beaucoup de jeux de contre-jour où les éléments importants sont sous forme de silhouette. En regardant ses photos, j'ai cette impression que la chance ou le destin lui permette de faire des photos exclusives sur des lieux imprévus, comme le suicide d'un homme à Manhattan, la chute d'une femme à vélo dans Central Park. Comme si son oeil prenait des photos à tous moments.
Dans un second temps de sa vie, il fait des films , il fait des films documentaires où il combine la fiction, les écritures et arts plastiques.Il créa un triptyque dans les fermes du centre de la France."Entre les deux premiers films on voit une grande évolution dans la manière de le filmer et aussi dans l'expression qu'il fait naître dans ses personnages.

Réf :

-cahiers du cinéma N° 598 février 2005
-100 photos pour défendre la liberté de la presse 1997/ Reporters sans frontières