mardi 6 novembre 2007

L'influence de l'art Africain sur le cubisme

Nous avons vu en ATC que l'art Africain influença le mouvement CUBISTE. Je vais rechercher de quelle manière et sur quels artistes cubistes cette influence à eu lieu.



En 1905, personne ne considère l'art dit "nègre", c'est à dire les masques Africains, sculptures Africaines...comme de l'art.
Mais à cette période, des artistes tels que Apollinaire(poète), Picasso, Braque, Vlaminck..., s'intéressent à toutes ces figurines et scrutent les vitrines de l'ancien musée ethnographique du Trocadero. Ils achètent donc des masques Africains sur lequels ils disent ne voir ni la rareté, ni l'antiquité, ni la beauté de la matière, mais simplement un encouragement pour leur propres travaux.

Picasso par exemple considère que les figurines africaines se réfèrent au "réel" sans prétendre le "reproduire" dans sa vérité anatomique.
L'éxpérience "nègre" est pour lui la première étape d'une démarche qui le fera passer d'un système de signes et du souci d'inscrire l'objet dans son contexte, à une peinture ou la distribution des signes sera plus tributaire(qui dépend de qqn, de qqch).

L'art Africain est une réel démonstration du volume sculpturale, une articulation brute de volumes emboîtés.
L'objectif du sculpteur "nègre 'est de dévelloper son volume, "faire de la place" pour loger la FORCE VITALE qu'il cherche à y fixer.
D'ou ces formes simplifiées, schématisées.
L'oeuvre se livre d'un coup, au premier regard, on saisit tout de suite le rythme, la logique structurelle.
On parle de "force vitale" car l'art Africain n'était pas destiné aux spectateurs mais aux esprits.
Chaque formes est nourrie de toutes les autres. Chacune est à la fois autonome dans son volume et dépendante d'un rythme commun. La cohérence, la puissance des masses priment sur la vérité anatomique.

Fascinés par la statuaire "des peuples sans écriture"(peuples Africains), Picasso, Braque, mais aussi Matisse, Léger...en introduisent les caractéristiques plastiques dans leurs tableaux. A leur yeux, l'art "nègre" à plusieurs mérites; il permet à tous de réagir contre la disparition de l'objet de l'impressionisme, et contre les aspects sentimentaux du symbolisme.

L'oeuvre de Picasso"guitare" est un exemple qui met en avant les particularités de l'art Africain..
Il brise la tradition du modelé, réalise une construction en arrêtes où les masses sont évidées et remplacées par leur structure.
Il réutilise ceci également dans ses peintures("femme à l'éventail", "tête d'homme"...).

Source: "De l'impressionisme à l'art moderne"


Sage Justine