lundi 29 octobre 2007

Hyungkoo Lee, Biennale de Venise

Le 26 septembre 2007
Antoine Pateau

Lee Hyungkoo est né à Pohang en 1969, et travaille actuellement à Séoul, en Corée.
Pourquoi, dans sa série de travaux "Animatus", a-t-il choisi de représenter des squelettes en mouvement de cartoons hollywoodiens ?

Les personnages de "Tom & Jerry" ont été les héros des foyers coréens pendant un demi-siècle. Lee considère que ces animaux fictifs sont plus reconnaissables que les espèces existantes elles-même. Il pense donc que Bugs Bunny ou Vil Coyote ont le droit d'êtres référencés zoologiquement, avec leurs squelettes et leurs nomenclatures scientifiques ("Felix Catus Animatus").
Tout en suivant la forme arrondie des cartoons, Lee construit des squelettes extrêmement élaborés inspirés de la réalité. L'exemple présenté à la Biennale (Tom & Jerry) montre telle une scène exposée dans un musée d'histoire naturelle, le moment critique où le prédateur chasse sa proie. En apparence, ses oeuvres sont humoristiques, mais au fond, elles sont dramatiques. En effet, il ne reste plus en Corée que des dessins animés "mangas" et les cartoons hollywoodiens ont disparu.
Hyungkoo Lee est donc nostalgique de cette époque, et représente ces héros comme s'ils formaient une espèce éteinte.

Références :
  • www.hyungkoolee.net
  • Prospectus sur le pavillon de la Corée de la Biennale de Venise 2007.
  • "Think with the senses, feele with the mind, art in the present tense"Vol. II, participating countries, collateral events, 52 ème exposition d'art contemporain, éditions marsilio, 2007.