lundi 29 octobre 2007

Le mouvement (fin XIX°- début XX°)

Le 17 octobre 2007
Antoine Pateau

En relation avec le précédent court d'ATC, sur le mouvement et la vitesse dans le design du début du XX° siècle, ma recherche va s'orienter sur les artistes ayant eu pour intérêt le dynamisme à cette époque.

Pour commencer, je veux citer les précurseurs de cette nouvelle attirance pour le mouvement : les impressionistes. Edgar Degas et Paul Cézanne en sont de forts représentants. Au fil des oeuvres, ont voit évoluer leur technique. chez Degas, le pinceau donne une touche lisse à la toile, et commence au fur et à mesure à vibrer, pour finir par donner du bruit à ses tableaux. Tandis que chez Cézanne, on arrive d'une touche léchée à un dynamisme par la géométrisation des formes.
Ensuite, en faisant un bond dans le temps, je me suis intéressé au Futurisme, et plus particulièrement à Umberto Boccioni, dans son oeuvre "Formes uniques dans la continuité de l'espace" (ou "dynamisme d'un homme courant"). Même s'il fut qualifié de cubo-futuriste par Boulenger, Boccioni voulait avant tout représenter le dynamisme dans la vie moderne, par "le déplacement du volume dans une continuité fluide et instable".
Inspirés par le Futurisme, des architectes comme Antonio Sant'Elia réaliseront des bâtiments (sur papier uniquement) ultra-modernes pour l'époque. Voulant mettre l'art au service de l'homme, il se servira de l'industrie et des nouveaux matériaux comme base pour créer un dynamisme architectural dans son oeuvre "projet de centrale électrique".
Mais le mouvement intéressera également les photographes. Muybridge (1830-1904) était passioné par la vitesse et se servait de ses photographies comme preuves au service de la science. Au départ reconnu comme photographe paysagiste au Etats-Unis, par ses vues de San Fransisco, il reviendra en Europe pour se procurer le matériel photographique le plus perfomant. Pour l'anecdote, Marey, un physiologiste, certifiait qu'un cheval voyait toutes ses pattes se décoler au galop. Certification hautement contestée. Muybridge tranchera en démontrant par chronophotographie (vingt quatre appareils disposés sur une piste de course) que c'était vrai. Il créera par la suite son "zoopraxiscope", précurseur de la caméra, mais ne sera pas autant reconnu que les frères Lumière.

Références :
  • Histoire de l'art du XX° siècle, centre Georges Pompidou.
  • Découvrons l'art, Cézanne.
  • Toute l'oeuvre de Degas, Flammarion.
  • -http://www.wikipedia.org/