mardi 29 novembre 2011

Le mouvement surréaliste

Je recherche des informations sur le mouvement surréaliste. Dans un premier temps je vais présenter le mouvementent en lui même, ainsi que ses origines/ancêtres précurseurs . Puis j'évoquerai brièvement certains artistes important ainsi que leurs spécialités. Enfin, je me poserai la question de savoir que qu'il restera du surréalisme.
Chez les surréalistes, on trouve des situations tout aussi déroutantes que des colombes qui sorte du plancher, ou encore des signes de transformant en éléphants. Le surréalisme voit le jour à la suite du mouvement "dada". Celui-ci apparut en 1916, pour protester contre la boucherie humaine que créait la 1ère guerre mondiale. Bien que les surréalistes aient d'abord prit leurs distances avec l'art classique, il se sont toutefois découvert des ancêtres parmi des peintres du passé tel que Paolo Uccello, ou encore Jerome Bash et Gustave Moreau.
Pour citer quelque artiste far du mouvement, je commencerai par
* Picasso qui pratiquait entre autre, le surréalisme, l'artiste est un tout-à-tout, son oeuvre enchaîne les style, toujours en avance sur leur temps.
* Marx Ernest, peintre et sculpteur, et fondateur d'un groupe "dada" en Allemagne, in rejoint ensuite Paris, pour participer à la naissance du Surréalisme. Il était sans-cesse à la recherche de nouvelles techniques.
* Manray, le surréalisme en noir et blanc, utilisait la photo comme moyen d'expression. Il crée une technique ; la rayographie qui consiste à placer des objets directement sur la pellicule et d'exposer le tout à la lumière. Le résultat est surprenant. Ray soulève ici une question typiquement surréaliste : "Voit-on vraiment ce que l'on pense voir ?"
* Je pourrais également évoquer Mirò qui créer son univers de rêves et de poésie, mais aussi Jean Arp et Alberto Gicometti, deux grands sculpteur hors pair. Et encore Marguerite -maître des énigmes- et Dalì - complètement parano et "alchimiste du mouvement"-
Pour finir ce que nous avons retenu de ce mouvement si particulier, c'est avant tout la spontanéité et l'automatisme des peintures expressives, réalisées par des personnes qui n'ont jamais apprit à peindre, mais qui ,toute fois, fascinent.
Référence : revue Dada