samedi 3 mai 2008

Bilan de l'année

LERAY
Simon
Le 9 avril 2008

Les TP d’ATC se sont passés durant presque une année au CDI, lieu de recherche et de calme, il m’a permis de mieux connaître ce lieu d’information, de mieux cerner son organisation. A priori, j’aurai du ne pas aimer travailler dans ce lieu n’étant pas un grand lecteur. Mais au fur et à mesure des rendez-vous, j’ai su m’organiser pour trouver les sources documentaires qui me convenaient tel les revues ou les encyclopédies qui sont pour moi des sources d’informations rapide et simple. A contrario, les livres sont des sources très enrichissantes mais que je n’ai pas utilisé car trop longues à lire lorsque l’on a que 2 heures pour écrire une synthèse. Par ailleurs, mes références artistiques se sont élargies, non dans le sens de la quantité mais plutôt dans la précision. C’est à dire que les recherches ont permis de s’informer sur des thèmes ou artistes beaucoup plus précis, plus complète et moins superficiel. Ces recherches ont été néanmoins des compléments aux cours d’ATC. Je me suis au fur et à mesure des cours trouver une méthode de travail qui a généralement porté ces fruits. En commençant par chercher dans une encyclopédie ou un dictionnaire je me plongeais ensuite dans les revues, en allant compléter sur Internet si les informations n’étaient pas suffisantes. Les informations ont quand même été toujours assez conséquentes. En revanche lors de travail de groupe sur le même thème, elles devenaient alors rares et précieuses. C’était à la fois la course aux informations et donc à l’individualisme mais aussi au partage d’informations à l’intérieur du groupe. L’étape de hiérarchisation et de sélection se faisait au fur et à mesure et c’est par contre une contrainte d’écriture dans le fait d’intégrer dans sa synthèse les étapes de recherches qui m’a permis d’organiser ma rédaction. La synthèse commençait donc à s’organiser au brouillon. Cependant c’est la mise en place du blog qui m’a motivé à écrire des synthèses cohérentes et bien ficelées. Cela créé une motivation et donne surtout un but à ce cours. C’est aussi assez valorisant de savoir que d’autre vont venir puiser des informations dans nos recherches. Pour conclure, je dirais qu’il faudrait quand même un peu plus de temps pour pouvoir écrire des textes vraiment bien construits mais que ces 2 heures sont une sorte de moteur à la recherches qui demande à être efficace.