mardi 29 avril 2008

Bilan ATC année 2008


Deborde Angéline

09/04/2008


Durant l'année 2008,les travaux pratiques d'ATC sont utilisés pour assimiler des méthodes de recherches, de synthétisation et de rédaction.A partir de cela chacun peut être capable de donner un rendu personnalisé de ses connaissances et réflexions.

En conclusion à cette année, je retrace personnellement les avancées, les points forts et les défauts de mon travail en réfléchissant aux objectifs,aux apports puis à l'évolution de la rédactionet enfin aux protocoles de recherche.

Selon moi, les objectifs de cette méthode ont été clairement compris de tous et certains éleves se sont révélés dans une rédaction littéraire très correcte et fluide.Cependant, dans mon cas,j'ai été deçu de ne pas avoir atteint une rédaction organisée malgrè mon envie de communiquer le résultat de mes recherches dont j'ai affiné la technique de synthèse.Par ailleurs,étant très centré sur mes problèmes de manque de clarté dans mes rédactions écrites,je n'ai donc pas réussi à personnaliser mes écrits.Ou peut être que le problème est que j'ai travaillé à l'envers en début d'année.J'ai de suite voulu personnaliser par le vocabulaireet mes tournures de phrases avant de savoir rédiger clairement.

Mais grâce à l'obligation de rendre des informations exactes ,j'ai donc appris à retirer l'essentiel de mes lectures.Ces lectures qui, parfois hasardeuses,me permettent de dévier de mon sujet et retenir ou rechercher de nouvelles informations enrichissant ma culture générale,c'est à dire que mes recherches souvent basées sur les Arts Appliqués avaient une résonance sur d'autres domaines: la technologie et les matèriaux, l'Histoire, le théâtre, sur la culture dans d'autres pays...

Ce sentiment de pouvoir apprendre énormément était déjà présent auparavant mais depuis le début d'ATC, il est renforcé et me rend avide de connaissances pour apporter aux autres matières de ma formation, et aussi pour un apport personnel.

Néanmoins,un problème de structuration est apparu car en déviant trop de ma recherche et partant dans des lectures qui m'intéressaient,je délaissais mes écrits sur les sujets imposés.

A contrario,le fait de s'imposer une rencontre dans le même lieu à chaque début de cours donnait une base,une structure nous rappelant les défauts et les consignes dit la fois précédente.Et séance par séance,on a vu une nette progression grâce aux conseils prodigués.Un point fort du protocole de travail imposé est le partage des textes sur le net, qui est favorable non seulement aux internautes, mais aussi à nous pour nous comparer (même si c'est parfois douloureux à voir) dans notre savoir faire en rédaction.

Quant à la relation professeur éleve,tellement éloigné des cours magistraux,elle est prolifique car c'est à nous de savoir à quels moments demander de l'aide.En revanche,cette relation n'a pas empéché ,bien au contraire,de nous communiquer une forte passion de la recherche et de la connaissance.

Par contre le défaut que je relève est le manque de débats oraux qui dans certaines séances se faisaient par de petits échanges entre deux ou trois élèves,mais il aurait peut être été interréssant de leur donner des proportions plus importantes.

Finalement,ces séances sont à mon avis bénéfique et devrait déjà exister plus tôt dans la formation, pour apprendre plus jeune à savoir chercherpour nos travaux et continuer ensuite de nous même plutard.