lundi 7 avril 2008

Salvador Dalì

par anatole donarier le 05/12/07


Salvador Dali est l’un des plus célèbres artistes surréalistes de l’histoire, souvent critiqué et qualifié de fou mais aussi souvent reconnu comme génial. Etait-il alors plus fou que génial ou plus génial que fou ?

Né à Figueres en Catalogne, en mai 1904 Salvador Dali commence à peindre dès son plus jeune âge, prédestiné à ça il poursuit ses études en allant aux beaux-arts.
Durant ses années d ‘études, il fera la connaissance de plusieurs artistes de l’époque comme Tzara, Picasso, Eluard … Il y rencontrera aussi sa future femme qu’il ne quittera plus après ce moment.
Souvent critiqué, ses œuvres surréalistes sont jugées de folles et farfelues. Malgré ces quelques critiques, il devint l’un des plus célèbres artistes surréalistes de son époque. Alors était-il plus fou que génial ou plus génial que fou ?

Durant sa vie, il atteint un niveau artistique très élevé et savait peindre avec un style académique de très bonnes qualités. Or, il ne se contentait pas que de ça. Il recréait des univers imaginaires d’une grande richesse expressive, il utilisait très souvent pour ça des symboles tels que le pain, la fourmi, les clefs, les éléphants, les montres…C’est ainsi qu’il réussit à faire dégager ses œuvres d’une si grande spiritualité.
Néanmoins, certaines personnes le voient encore comme un excentrique halluciné. On retrouve par exemple de nombreuse fois dans ses livres ou ses œuvres des références à son fantasme obsessionnel qui était de tout manger : « il n’y avait rien que l’on ne pu manger »
Pour Dali lui même, la folie faisait partie du génie. Il associait ces deux termes comme il associait l’amour et la mort, ou l’art et la vie.

Conditions de recherche :
Dali est un personnage très complexe avec des idées assez difficiles à cerner. Il m’aurait fallu beaucoup plus de temps pour pouvoir répondre correctement à la problématique.