mercredi 2 avril 2008

Arts appliqués arts plastiques: Les éléments qui fondent la différence.

Lucile Masson


Cette opposition arts plastiques/arts appliques est évidente pour chacun. Mais la traduire avec des mots, donner des explications, pose plus de difficultés; leurs domaines d'investigation étant tellement vaste qu'ils peuvent parfois se mêler, se qui ne facilite pas la définition d'une frontière. Même si peut d'ouvrages prennent le risque d'être intransigeant sur le sujet, on peut tout de même sentir la différence. A l'inverse, les sites internet se penchant sur la question,affirment précisément l'existence de deux univers diamétralement opposés.

Les principaux vecteurs de cette différence semblent l'aspect esthétique et l'aspect pratique. Le premier étant réservé à l'art plastique le deuxième aux arts appliqués. Ainsi donc les arts plastiques produisent le plaisir esthétique ayant pour but la représentation du beau; et les arts appliqués se justifient par l'aspect utile de leur production.

Cela signifie t-il pour autant que les arts appliqués n'ont aucune beauté et que l'art plastique ne serve -t-a rien? Bien au contraire.

Actuellement la notion de beau est bannit du langage artistique. Cela devient presque un jugement péjoratif qu'il faut immédiatement justifié pour ne pas passer pour un inculte. Or, si l'on écoute, ne serais-ce que le grand designer Loewy qui nous dit que '' La laideur se vend mal'' on comprend tout l'importance de la beauté dans la création.

Dans un article de Beaux-Arts magazine, Jacques Soulillou nous dit:''Sur l'écheveau complexe de l'art, le décoratif apparaît comme l'un de ces brins insignifiants qu'il suffirait de tirer pour qu'il disparaisse. La surprise vient du fait qu'en le tirant on se retrouve à défaire la bobine.[...]Si un brin de décoratif s'accroche toujours a la pelote c'est sans doute parce que bon nombre de notions devenues centrales dans la théorie et la pratique de l'art du XXème siècle trouvent leur origine dans des préoccupations qui relèvent de l'ornementation et du décor!''

De même l'aspect esthétique de l'art plastique serais incompatible avec une certaine utilité, alors que plusieurs artistes plasticiens critiquent la société, décrivent des événements dans leurs oeuvres.

Alors peut être la différence se trouve-t-elle dans le rapport aux spectateurs. Les arts plastiques s'exposent lorsque les arts appliqués s'utilisent.

L'individu est toujours confronté aux arts appliqués, donc au design, grâce aux objets qui l'entoure.

Alors que l'art plastique nécessite une démarche et une volonté de confrontation. Voilà peut être la raison pour laquelle l'art contemporain est vu comme un art élitiste; car il faut en comprendre le sens, le contexte, l'auteur...

Mais si on écoute Starck, qui dit être comme une mère pour ces utilisateurs, leur apprenant a décoder les signes, les symboles, il faut aussi décrypter le design seulement sa faculté à être utilisable fait oublier cette incompréhension des formes.


Il semblent un peu catégorique de penser que les arts plastiques sont dû à une démarche égoïste de l'artiste dans le seul but de ce faire du bien, ne cherchant pas à être intelligible par autrui. On peut se dire qu'un artiste créé de son libre choix une oeuvre unique don le but sera de révolter, sensibiliser, donner des émotions, repousser, attirer...,qu'il présentera au public. Un designer créé un objet destiné a être reproduit industriellement pour un utilisateur ciblé selon un cahier des charges.



02/04/2008