dimanche 2 mars 2008

yang zenzhong

Yang Zhenzhong a filmé des centaines de personnes à travers le monde. A toutes, il a demander de prononcer cette simple phrase: « je vais mourir ».
J’aimerais en savoir plus sur ses motivations et les différentes façon d’aborder la mort.

Yang Zhenzhong est né a Hangzhou en Chine dans l’année 1968.Aujourd’hui, il vit et travail a Shanghai.
C’est en 2003, qu’il réalise un montage vidéo de 24 minutes qui met en scène des personnages de différentes nationalités, différentes âges. La caméra devient leurs confidentes, les gens ont une manière différente, plus ou moins anxieuse de dire qu’il vont mourir.
Lorsque j’ai visionné son œuvre, je me suis concentrée sur le regard des personnages, l’expression de leurs visages. Selon l’âge, le sexe, la personnalité, aucune personne n’a mit la même intention dans la voix pour prononcer cette phrase.
Un autre artiste a essayé d’aborder la mort d’une façon totalement différente. Kieffer, à travers des constructions, des sculptures, des tableaux représente le déclin, la vie après. La blondeur, la noirceur, Kieffer réalise une opération alchimique dans cet au-delà qu’est la mort.

sources:
-art press n°334 mai 2007 ansel m.KIEFFER au grand palais
-think with the senses feel with the mind MASSILIO p.378

le 25 septembre

marine pontoizeau