samedi 24 novembre 2007

Yves NETZHAMMER

Joana GOUIN
Le 26/09/07


Objet de ma recherche :

Mon objectif de recherche sera d’essayé de comprendre le message que Yves NETZHAMMER essaye de faire passer dans un étrange film d’animation mettant en scène plusieurs mannequins (noirs et blancs), animaux et objets, à la Biennale de Venise.

Recherche :

Yves NETZHAMMER naît en 1970 en suisse. Il suit ses études à Zurich de 1987 à 1995. Il passe par une école d’architecture puis entre dans une école supérieur d’organisation et d’art en classe de perfectionnement.
Que ce soit à la Biennale de Venise 2007 ou pour d’autres expositions, Yves NETZHAMMER présente dans ses œuvres un univers fantastique, inquiétant, poétique et parfois humoristique qui associe l’Homme, l’oiseau, les végétaux (plantes, feuilles mortes, branches), différentes construction architecturales et des espaces multiples.
Yves NETZHAMMER investit ainsi les moyens d’expression de l’installation vidéo pour protéger ses œuvres qui sont en fait des films d’animation. L’univers de ses films aborde des questions traitant de tous les domaines, c'est-à-dire : la vie, la mort, l’amour, la liberté, l’enfermement, la guerre et la maladie.
Ses installations de pièces et ses films générés par ordinateur fascinent en raison de leur charisme physique et de leur clarté formelle. Basés sur l’énergie espiègle de la recombinaison, les films cherchent à tâtons délicatement le côté noir de notre existence : le plaisant est combiné avec le désagréable, la mort et la vie sont toujours en opposition, et l’artiste joue sur les différentes tailles des éléments de l’écran, de microscopique à colossal. Yves NETZHAMMER pousse le contentement jusqu’aux frontières de la sensation que ce soit chez ou chez le grand public, produisant des images vives et choquantes. L’artiste forge de nouvelles formes d’empathie et de compassion en explorant les limites de l’individu, et plus précisément la vulnérabilité du corps humain.




Informations trouvées sur différents sites internet se référant à Yves NETZHAMMER