dimanche 11 novembre 2007

Eric Duyckaerts

Delaunay Isabelle
25 Septembre


C’est lors de la Biennale d’Art contemporain de Venise que pour la première fois j’ai vu une œuvre du belge Eric Duyckaerts. J’ai trouvé son travail plein d’humour. Je n’avais jamais entendu parler de cet artiste et souhaite donc le découvrir à travers ce TP.


A la question « Quelle est la vitesse du noir ? », Duyckaerts répond : « Nous ne pouvons ordonner la structure en Lumière/seconde, pas plus que le rôti en fraction d’éléphant ».

Pour lui, l’humour est le prétexte et non le seul but de ses spéculations artistiques sur des possibles théoriques ou l’étymologie des mots. A sa curiosité artistique sur les « pourquoi » et les « peut-être », il ajoute une esquive philosophique, mathématique ou historique,… Son verdict est sans appel « s’il y a décalage entre certitude et vérité, la certitude de ce décalage sabote la vérité ».

Depuis les années 80, Eric Duyckaerts, artiste belge né en 1953 et installé en France, élabore un corpus à base de conférences-performances, de vidéos, d’objets, de dessins et de textes. Ces communications et objets sont drôles et intrigants. Eric Duyckaerts a donné des cours sur les diagonales, la problématique du couple et le sens du carré. Ses vidéos sont drôles et sérieuses d’une manière qui n’est possible que dans le contexte de l’art, où le sens rôde derrière l’humour et le style.


Catalogue de la Biennale de Venise 2007
www.dailymotion.com/videos/relevance/search/duyckaerts/1 (pour voir ses vidéos)