dimanche 6 janvier 2008

La restauration d'oeuvres d'art

J’aimerais découvrir les différentes techniques de restauration d’œuvres d’art qui existent.

Comment restaurer une fresque au 19ième siècles ?
Tout d’abord, une toile, plaquée à même la peinture est martelée avec un maillet recouvert de feutre.cela dure de nombreuses heures avant même de parvenir à décoller des blocs de fresque, qui sont alors posés sur un support en bois. La fresque qui se présente à l’envers est reconstituée et stuquée, puis retournée. La dernière étape consiste alors à retirer la toile collée sur l’endroit, avec beaucoup de délicatesse en tamponnant avec de l’eau chaude.

Au 20ième siècle, une nouvelle technique de restitution des fresques apparaît (après la seconde guerre mondiale). Elle consiste à remplacer, comme s’il s’agissait d’un puzzle, les morceaux sauvegardés sur une production photographique à l’échelle1. Les blancs sont simplement remplis par des rayures à l’aquarelle, le « rigatino ». Cette « baisse de ton » par rapport aux parties colorées a un effet mécanique : la vision humaine les place en arrière plan.
→ L’informatique va beaucoup aider les restaurateurs.

La restauration d’art contemporain exige l’élaboration de techniques mixtes, car les matériaux utilisés sont très diversifiés (viande, néons, plexiglas…). La complexité de certaines œuvres rend impossible une restauration ( c’est toujours au cas par cas).

Durant ma recherche, j’ai trouvé des informations précises sur une seule catégorie d’œuvres (fresques). J’ai constaté qu’il y avait de nombreuses informations sur le résultat d’une restauration (découverts…) mais très peu sur les techniques de restauration en elles mêmes.


Sources : L’ŒIL : 570,544,583,578
BEAUX-ARTS : 268,253,122,260

Carpentier Camille